le printemps

de tamara de lempicka


(Technique du lustre et des métaux précieux, cuisson 750°)

 

 

Ame sœur

Je comprends tes tourments
Ses creux ses tournants
Je vois tes yeux mouillés
De_Lempicka__Tamara
De ton cœur renversé.
Je sens ta chair douloureuse
À ne point être heureuse
Âme en peine, âme sœur
C'est l'histoire de nos cœurs.

Mais de ses âmes généreuses
Sans cesse renaît valeureuse
L'envie d'aimer, d'étreindre
Que l'amour peut atteindre.
Crois en cette force inouïe
Des âmes sœurs réunies
Ne vois pas la résignation
Elle n'est que désolation.

Lance tes yeux merveilleux
Au-delà du passé vieux
Au loin ils pourront voir
Ce que veut dire Espoir.
Âme sœur, ton cœur si clair
Mérite plus que le noir suaire
Qui couvrirait de sa noirceur
L'amour des âmes sœurs.


Aunomdelsa
"l'amour va de soie"