19 mars 2009

Abécédaire de la Peinture sur Porcelaine

Une question, une astuce… vous trouverez dans cet abécédaire les réponses à vos questions, les termes et outils utilisés pour la Peinture sur Porcelaine.

Cette rubrique n’est pas exhaustive, alors n’hésitez pas à me laisser un message, je vous répondrai.

Version imprimable : Abecedaire_Peinture_sur_Porcelaine___Perle_de_KaOlin

 


 A

Alcool : L’alcool ménager  est utilisé pour nettoyer les porcelaines, les carrelettes de travail, les pinceaux en fibres synthétiques, les disques de mousse. A l’aide d’un pinceau synthétique, vous nettoyez à l’alcool ménager les contours de vos décors après la pose des couleurs. Vous pouvez l’acheter en grande surface.

Aspic : (voir aussi Essence de lavande), essence naturelle de lavande ou lavandin, servant à diluer la peinture déjà mêlée au Médium MX 54.

 


B

Biscuit : est appelé biscuit, la porcelaine n’ayant pas de glaçure (effet vitrifié), la porcelaine est mate au toucher. Le biscuit "boit" la couleur car il est un peu poreux, il est plus difficile de peindre dessus mais vous pouvez le faire. Vous pouvez cuire le biscuit jusqu’à 820°c.

Je vous joins un lien vers une image de mon blog, la pièce présentée est un biscuit, le prunus est peint à la manière traditionnelle et le fond est en lustre bleu.

http://p3.storage.canalblog.com/38/50/547475/75613986.jpg

 

Blanc mat : mélangé au médium et allongé à l’aspic, le blanc mat donne un très joli effet après cuisson, celui-ci reste mat.

Blanc relief : mélangé au médium, il reste lisse après cuisson. On peut le recouvrir de couleur ou d’or.

 


C

Cadmium : pigments de couleur rouge, bleu, vert, jaune et noir. Les cadmiums ont la particularité de ne pas se mêler avec les autres couleurs. Ils peuvent se toucher entre cadmium uniquement. Si vous utilisez une couleur cadmium avec une autre couleur, votre décor va « virer » au marron, gris. Attention, lorsque vous utilisez une couleur cadmium, utilisez également un pinceau que vous réserverez à cet usage. Couleurs non alimentaires, à utiliser pour un usage décoratif uniquement.

Carbone : feuille de carbone ayant le même usage que le papier calque, apposer la partie la plus sombre sur votre porcelaine pour décalquer votre motif.

Carrelette : support en porcelaine permettant de poser les couleurs, c’est la palette de couleurs.

Couleur interférente : de même texture que la couleur métallique, elle est blanche lorsqu’elle est en poudre. A poser sur un fond de couleur ou de lustre sombre.

Couleur métallique : fabriquée avec des particules de métal, donne un effet irisé. La préparer simplement avec du médium, ne pas rallonger avec l’aspic.

Craquelage : sert à craqueler le lustre ou l’or en recouvrant la surface de la pièce avant qu’elle ne soit complètement sèche.

Crayon gras : de type aquarellable de préférence, pour dessiner sur la porcelaine.

Cristal magique : produit transparent qui donne un effet de cristaux sur les couleurs, les lustres ou l’or. Ne nécessite pas de cuisson, à placer quand la pièce est terminée et laisser sécher 24h.

Cuisson : un tableau des températures de cuisson est disponible dans la rubrique « Trucs & Astuces » et ici.

 


D

Diluant lustre : pour éclaircir les lustres lors de la pose et pour nettoyer les pinceaux ayant servi à la pose du lustre.

Diluant or : pour diluer l’or épaissi et nettoyer les pinceaux.

Disque de mousse : il permet un putoisage fin sur des surfaces peintes qui sont plus grandes.

 


E

Essence de lavande : (voir aussi Aspic), essence naturelle de lavande ou lavandin, servant à diluer la peinture déjà mêlée au Médium MX 54 (voir Médium MX 54).

Essence d’orange : essence naturelle permettant de nettoyer les pinceaux en poils de martre et autres poils naturels. Moins agressif que la térébenthine et surtout moins entêtant, l’essence d’orange est très agréable. Peut aussi remplacer l’essence de lavande.

 


F

Faïence : La faïence est une forme de céramique à base d'argile, recouverte d'une glaçure (ou émail) à base d'étain qui lui donne son aspect bien particulier (blanc, opaque et brillant). La faïence est l'une des plus communes et des plus anciennes de toutes les techniques utilisées en céramique. Il ne faut pas confondre la faïence qui désigne une famille bien précise de céramique, avec la poterie, terme générique, ou encore la porcelaine, autre famille de céramique généralement recouverte d'un émail blanc. Les pièces sont moins fortes, moins dures, moins denses et plus poreuses que les porcelaines.

Feuille de carbone : (voir aussi Carbone) : feuille de carbone ayant le même usage que le papier calque, apposer la partie la plus sombre sur votre porcelaine pour décalquer votre motif.

 


G

Gomme américaine : (voir aussi Wipe-Out), gomme en caoutchouc, sur tige muni d’un embout pointu. Cette gomme ressemble à un stylo. Elle s’utilise sur la peinture non cuite et non sèche. Sert à donner des effets en enlevant des traits de peinture.

GPS : stylo réservoir permettant d'écrire avec les métaux précieux.

 


H

Huile molle : huile utilisée pour la technique américaine. Mélangée aux pigments de couleurs, on obtient une pâte aux douces odeurs de girofle. Grâce à cette huile, les couleurs ne sèchent pas. Je les prépare sur une plaque en verre que je conserve dans une boîte à température ambiante.

 


I

I-Relief : poudre blanche à mélanger à du médium MX 54, pour obtenir une pâte type dentifrice voire légèrement plus compacte. Cette pâte obtenue peut être mélangée avec de la couleur en pigment ou déjà mélangée. Attention de ne pas trop en préparer, cette pâte ne se conserve pas longtemps. La diluer avec un peu d’essence de lavande et l’appliquer finement pour obtenir un relief mat sur la porcelaine. Cuisson: 850°c.

Incrustation : poudre jaune à mêler au médium MX 54 afin d’obtenir une pâte. L’incrustation peut se poser à la plume ou au pinceau, il en existe plusieurs sortes. C’est une technique permettant de créer un effet, un relief sous l’or.

 


K

Kaolin : Argile réfractaire et friable, généralement de couleur blanche, utilisée en particulier dans la fabrication de la porcelaine.

 


L

Lustre : technique scandinave permettant de recouvrir la porcelaine à l’aide d’un pinceau, d’une éponge, d’une fine couche de liquide aux teintes irisées après cuisson. Non alimentaire.

 


M

Marbrage (agent de) : produit bleu, liquide, servant à craqueler le lustre ou l’or en recouvrant la surface de la pièce avant qu’elle ne soit complètement sèche. Ne pas utiliser sur les couleurs. Pour voir le produit agir, le rapprocher d’une source de chaleur telle une lampe.

Martre : les pinceaux que j’utilise sont en poils de martre de marque Raphaël, type Kolinsky. Ils ont du ressort et reste bien en pointe.

Médium MX 54 : huile permettant aux pigments de couleurs, à l’état de poudre de devenir une pâte de consistance pâte à dentifrice. Cette pâte ainsi obtenue est utilisée pour la technique moderne.

 


O

Or : liquide prêt à l’emploi. Le mélanger avec un bâtonnet en verre et le passer régulièrement sur la surface de la porcelaine. Cuisson 750°c.

 


P

Pinceau : la peinture sur porcelaine nécessite l’usage de quelques pinceaux, un pinceau à alcool (voir Alcool), un pinceau normal (voir Martre) et un pinceau putois (voir Putois). J’ai choisi, depuis de longues années déjà, la marque Raphaël, type Kolinsky. Leurs pinceaux sont d’une qualité supérieure. Ils ont du ressort et conservent la pointe malgré une utilisation régulière. J’ai des pinceaux qui ont presque une décennie, qui se sont fait à ma main, c’est un vrai plaisir. Je vous les conseille vraiment.

Platine ou Platinium : or blanc, liquide prêt à l’emploi. Le mélanger avec un bâtonnet en verre et le passer régulièrement sur la surface de la porcelaine. Cuisson 750°c.

Plume : elle est utile pour réaliser le serti (voir Serti) des pièces, choisissez-la plutôt fine, le rendu n’en sera que plus joli. Utiliser de la peinture diluée avec de l’essence de lavande (voir Essence de lavande) mais plus liquide qu’à l’accoutumé, ainsi la plume « aspirera » plus facilement la couleur et la restituera plus aisément sur la porcelaine. La plume se nettoie à l’alcool (voir Alcool).

Elle peut être de type Sergent Major pour tout décor ou Zebra pour plus de finesse.

Putois : c’est un pinceau en poils de martre ou bien de putois, de marque Raphaël, type Kolinsky, la particularité de ce pinceau est que ses poils sont biseautés, il permet d’adoucir le grain de la peinture. Il est utilisé pour la méthode moderne.

Putoiser : terme utilisé pour l’emploi du pinceau putois (voir Putois), permet d’adoucir le grain de la peinture.

 


S

Serti : c’est une technique permettant de faire des contours avec de la peinture déjà mélangée avec du Médium MX 54 (voir Médium MX 54). Le serti se fait avec une plume (voir Plume) et de la couleur. Le serti reprend le décor réalisé à l’aide d’une feuille carbone (voir Feuille carbone) sur la porcelaine. Cuisson : 850°.

Simili-incrustation : produit de couleur jaune généralement, qui se prépare comme une couleur habituelle et qui se cuit à 850°c. Se pose en première couche avant d’être recouverte d’or ou de platine, qui se matifiera après cuisson.

Stylet : (voir wipe-out, gomme américaine).

 


T

Tressaillage : permet de creuser la surface de la porcelaine. Le produit se prépare au médium et se pose épais à la spatule ou au couteau à palette. Après cuisson, ôter à l’aide d’une pointe les écailles.

 


V

Vernis de réserve à l’eau : de couleur rouge, s’applique sur les couleurs cuites afin de réserver le motif avant d’appliquer une autre couleur au plus près du motif, ceci sans l’altérer. S’applique au pinceau, un pinceau en poils synthétiques que vous réserverez uniquement à cet usage, je l’appelle mon pinceau catastrophe ! Ce vernis se dilue et se nettoie à l’eau. Le laisser sécher sous une lampe quelques minutes avant d’appliquer la couleur. Le retrait du vernis se fait à l’aide d’une pince à épiler et d’un cure-dent.

Vernis de réserve cellulosique : similaire au vernis de réserve à l’eau, celui-ci est plus résistant. Il adhère mieux sur la porcelaine et ne se décolle pas lorsque l’on passe du lustre dessus.

 


W

Wipe-Out : (voir aussi Gomme américaine), gomme en caoutchouc, sur tige munie d’un embout pointu. Cette gomme ressemble à un stylo. Elle s’utilise sur la peinture non cuite et non sèche. Sert à donner des effets en enlevant des traits de peinture.

WP 82 : poudre blanche à mélanger avec du médium MX 54 (voir Médium MX 54), pour obtenir une pâte type dentifrice voire légèrement plus compacte. Cette pâte obtenue peut être mélangée avec de la couleur en pigment ou déjà mélangée. Attention de ne pas trop en préparer, cette pâte ne se conserve pas longtemps. La diluer avec un peu d’essence de lavande (voir Essence de Lavande) et l’appliquer finement pour obtenir un relief  brillant et lisse sur la porcelaine. Cuisson : 850°c.

Dernière mise à jour : 17 février 2015

Posté par Perle de KaOlin à 21:16 - - Commentaires [20] - Permalien [#]